Choisir son télémètre pour la chasse

Choisir son télémètre pour la chasse

Le choix d’un télémètre pour la chasse ne doit pas être fait au hasard. Il dépend de nombreux facteurs. L’appareil doit offrir certaines fonctionnalités et certaines qualités inhérentes à la pratique de votre activité. De plus, les marchands proposent de plus en plus de fonctions, le choix tend à se diversifier sur ce type de produits. Etudions ensemble les éléments que vous devez prendre en compte avant votre achat.

Votre budget :

Les modèles d’entrée de gamme coûtent entre 50-100€ d’euros, le milieu de gamme tournera autour des 100-200€ et le haut de gamme de 200 à +1000€.

Bien-sûr, les différences de prix s’expliquent par plusieurs facteurs comme la marque, la qualité du laser, la robustesse, la sensibilité aux contraintes météorologiques et aux options proposées.

Les 3 meilleurs ventes en ce moment :

AOFARModèle HX-1200T, 1200 mètres, précision 0.5m, mode arc et chasseDétails et prix ->
TECTECTECModèle ProWild 2, haute précision 500mDétails et prix ->
AOFARModèle HX-700N, 700 mètres, précision 0.5m, équipé pour mauvais tempsDétails et prix ->

Type d’utilisation :

C’est un point important à prendre en compte. Les caractéristiques des télémètres dépendent du type de chasseur que vous êtes. C’est à dire, est-ce que vous chassez à la carabine, à l’arc ou aux deux. Bien que la plupart des chasseurs utilisent la carabine il est bon de savoir que certains télémètres sont étudiés pour le tir à l’arc.

  • Pour la chasse à l’arc :

Il est important d’avoir un télémètre qui prenne en compte les angles de l’arc pendant le tir ainsi qu’une option permettant d’enregistrer la puissance de l’arc afin de calculer avec précision la trajectoire de la flèche et guider l’archer.

  • Pour la chasse à la carabine :

Lorsque une balle est tirée sur une longue distance, sa trajectoire n’est pas rectiligne même si l’énergie cinétique est beaucoup plus importante que celle d’une flèche. Sur les longues distances, la balle, par sa propre masse et les forces de frottements de l’air a tendance à chuter. Le télémètre devra donc être capable de prendre en compte ce facteur qui peut faire toute la différence.

Environnement d’utilisation :

Tout dépend de la région où vous allez chasser. En France, il existe une grande variété de reliefs et votre télémètre devra être capable de vous fournir les options nécessaires à l’environnement dans lequel vous évoluez.

  • Chasse en plaine :

Pour la chasse en plaine, l’intérêt d’un télémètre est réduit mais reste utile pour déterminer la distance du gibier repéré au loin. Inutile d’investir une fortune dans un appareil offrant beaucoup de fonctionnalités dont vous ne vous servirez jamais si vous ne faites que de la plaine. Privilégiez un télémètre fiable pour la mesure de très longues distances, et peu sensible aux aléas climatiques.

  • Chasse au bois :

En particulier pour la chasse en hauteur, à l’affût, l’intérêt d’un télémètre est déjà beaucoup plus avéré. Un bon appareil vous permettra de prendre en compte votre hauteur et l’angle d’inclinaison entre vous et votre cible. C’est un outil qui vous permettra d’optimiser grandement vos chances de réussite.

  • Chasse en montagne :

Les territoires escarpés et montagneux sont un environnement où l’utilisation d’un télémètre de chasse est le plus intéressant. En effet, dans ce genre de relief, le gibier peut se trouver en hauteur ou en contrebas du chasseur à des distances plus moins longues. L’appareil devra donc être en mesure d’effectuer des calculs fiables malgré l’angle, les irrégularités du terrain et les conditions météorologiques.

Conditions météorologiques :

Le brouillard, la pluie, les conditions humides, les rayons du soleil et les conditions climatiques en règle générale peuvent perturber le calcul des télémètres.

C’est pourquoi vous devez déterminer si vous ne chassez que par beau temps ou est-ce que vous chassez également les jours où les conditions sont défavorables.

Dans le deuxième cas de figure, vous devez impérativement prendre un télémètre de bonne qualité. Sur les télémètres bas de gamme, la qualité des laser n’est jamais très bonne, ce qui entraine des erreurs de calculs parfois de plusieurs mètres. Les appareils haut de gamme possède un laser de meilleur qualité et ça change beaucoup de choses.

Qualité de l’image et grossissement :

Au delà de la qualité du laser, la qualité de lentille est également à prendre en compte. Certaines lentilles sont réglables et ne vous obligent même pas à porter de lunettes pour ceux qui en ont besoin. Une image de mauvaise qualité est très agaçant.

La qualité de l’image doit être conservée également avec le grossissement qui peut aller de x4 à bien plus selon le prix que vous serez prêt à investir.

Précision et distance maximale :

Cette caractéristique reste primordiale même si la plupart des télémètres offrent une marge d’erreur d’environ 1m. Les appareils haut de gamme peuvent offrir une précision plus importante mais sachez que plus la cible sera loin et plus la marge d’erreur sera importante.

Comme expliqué plus haut, les facteurs météorologiques entrent beaucoup en compte dans cette précision. Là encore, plus le télémètre sera de bonne facture et moins les conditions climatiques auront d’impacts sur la distance et l’angle relevés.

Concernant la distance maximale, tout dépendra de l’environnement dans lequel vous chassez. Mais en règle général, pour éviter d’être repéré par le gibier, une distance d’au moins 800m est le minimum pour un bon appareil.

Etanchéité :

Un élément qui est primordial de prendre en compte dans votre achat. Votre appareil peut être amené, et ce sera forcément le cas, à être exposé à l’humidité, aux deltas de température formant de la buée, ou même à tomber dans l’eau et être totalement immergé.

Il va de soit que les fabricants ont pensé à ces cas de figure et que la plupart des appareils vendus ont une bonne résistance à l’humidité. Souvent, un traitement anti-buée est également de série sur ce type d’outils.

Cependant, il existe une norme pour l’étanchéité des télémètres, il s’agit de la norme IP, pour Indice de Protection. C’est une norme simple à comprendre composée de 2 chiffres, par exemple IP44.

Le premier chiffre correspond à la capacité de l’appareil a être protégé contre les matières solides (poussières, résidus) et le second chiffre correspond à sa capacité à être protégé des matières liquides. Plus les chiffres sont élevés et plus l’appareil sera protégé. Je vous laisse consulter ce tableau qui résume bien la norme via ce lien.

Robustesse :

Ce genre d’appareil est conçu généralement pour accepter quelques chocs voir pour tomber, mais nous vous invitons à investir dans une housse de protection. A la chasse, il n’est pas rare de chuter ou de se cogner selon le relief du terrain.

Poids et encombrement :

L’équipement du chasseur étant déjà conséquent, le poids du télémètre peut être un facteur auquel il faut penser. Ainsi que son encombrement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *