Tester un fusible avec un multimètre

Tester un fusible avec un multimètre

En électricité, tester le bon fonctionnement d’un fusible est un geste banal. La principale raison pour laquelle on a besoin de vérifier un fusible est une panne sur un circuit. Par exemple, dans l’automobile, chaque voiture dispose de plusieurs fusibles servant à protéger les divers circuits électroniques du véhicule. Mais on retrouve des fusibles dans beaucoup de domaines : bâtiment, machines industrielles, matériels électroniques…

Qu’est ce qu’un fusible :

Dans un circuit électrique, tout fonctionne parfaitement tant que le circuit est fermé. En effet, en position fermé, le circuit permet de passage du courant électrique. Un fusible est un composant placé dans un circuit qui, lorsqu’il est en bon état, permet le passage de ce courant.

Chaque fusible, en fonction de son type, permet de laisser passer une certaine valeur d’intensité électrique pendant un certain temps. Lorsque l’intensité dépasse ce seuil, le fusible fond, ce qui a pour conséquence d’ouvrir le circuit et d’empêcher le courant électrique de passer.

Quelles sont le raisons pour lesquelles une intensité électrique peut dépasser ce seuil de tolérance? C’est simple, en cas de court-circuit ou de surintensités du système qui génère le courant.

Le fusible est un élément indispensable dans un circuit. En effet, il a un rôle de protection du système. S’il n’y avait pas de fusible, tous les composants du circuit seraient détériorés en cas de court-circuit ou de surintensité. Alors qu’avec un fusible, seul ce composant subit des dommages et sera remplacé.

Comment savoir qu’il s’agit bien d’une panne due à un fusible?

Et bien sans le tester, on n’en sait rien! Lorsqu’une panne intervient dans un circuit électrique, la première chose à vérifier est bien évidement le fusible du dit circuit. Après un test avec un multimètre, vous pourrez déterminer si le problème vient bien du fusible ou d’un autre composant. On peut estimer que si un fusible est bon, le problème est ailleurs. Dans le même ordre d’idée, si un fusible est hors service, il est judicieux de se poser la question d’où vient le court-circuit ou la surintensité.

Tester un fusible avec un multimètre :

1 : Extraire le fusible

La première chose à faire est d’extraire le fusible du circuit incriminé. S’il s’agit par exemple d’un tableau électrique, coupez le disjoncteur général avant toutes manipulations. S’il s’agit d’un fusible de voiture, moteur éteint, retirer simplement le fusible dont vous doutez du boitier

2 : Préparer le multimètre

Le câble noir s’insère dans la broche COM du multimètre. Le câble rouge s’insère dans la broche V. Le multimètre se règle sur la fonction Ohmmètre.

Effectuez un test simple pour vérifier le bon fonctionnement de votre Ohmmètre en faisant toucher les deux pointes rouge et noire ensemble. Le multimètre doit indiquer une valeur en Ohm proche de 0. Si ce n’est pas le cas, soit votre multimètre a un problème, soit vous l’avez simplement mal réglé.

3 : Tester le fusible

  • Fusible de tableaux électriques

Les tableaux électrique modernes sont équipés de disjoncteurs. Mais les tableaux plus anciens ont encore des fusibles.

Pour ce type de fusible, le test est très simple. Placez la pointe du câble noir à une extrémité du fusible, et la pointe du câble rouge à l’autre extrémité.

Un fusible en bon état de fonctionnement indiquera une valeur en OHM très faible de quelques Ohm.

  • Fusible de voiture

C’est exactement la même technique, et le résultat doit être identique. Lorsque le fusible est en bon état de marche, il doit indiquer une valeur faible.

Sur les multimètres, une autre solution est possible au niveau des réglages. Il s’agit de la fonction diode. Si vous réglez votre multimètre sur cette fonction et que vous testez le fusible, vous devez entendre un bip qui indiquera que le courant passe correctement et que le fusible fonctionne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *