Analyseur d'air : à quoi sert cet instrument de mesure?

Analyseur d’air : à quoi sert cet instrument de mesure?

La composition et la qualité de l’air que nous respirons sont devenus de véritables enjeux de préoccupations des Français. L’écologie, la pollution, les particules en suspension sont devenu une source d’inquiétude légitime de la part de la population, que ce soit dans leur habitation ou au travail. Acheter un analyseur d’air ambiant est donc parfaitement justifié à notre époque. Nous allons parlé dans cet article de l’utilité d’un tel appareil, de son fonctionnement et des types de mesures que cet instrument est capable d’effectuer.

Utilité d’un analyseur d’air?

Cet outil de mesure a pour rôle d’analyser l’air que vous respirez, c’est à dire sa composition, afin de déterminer sa qualité. Les sources de pollution à l’intérieur d’un logement sont multiples, et bien souvent, vous serez surpris des raisons pour lesquels votre air est pollué.

C’est donc un instrument disposant de multiples fonctions et capable de mesurer différentes grandeurs en même temps afin de vous restituer une analyse complète de votre environnement. Cela vous permettra de déterminer la cause des troubles et d’y apporter des solutions, il y va de votre santé.

En fonction des taux relevés, une alarme se déclenchera ou vous recevrez une alerte sur votre smartphone.

Quelles données sont analysées?

Plusieurs constantes sont mesurées :

– Le CO2 :

Le CO2 ou dioxyde de carbone, ou encore gaz carbonique, est un composé qui a mauvaise presse, notamment car c’est un gaz à effet de serre responsable d’après les scientifiques du réchauffement climatique. Il est émis par l’industrie, les véhicules thermiques, lors d’un incendie, et aussi par l’être humain (l’air expiré est chargé en CO2).

Mais c’est un aussi un composé dangereux pour la santé lorsqu’il est présent en trop grande quantité dans l’air ambiant. C’est pourquoi connaître son taux dans son habitation permet de s’en protéger et d’éventuellement déterminer si le système de renouvellement de l’air de la maison est efficace.

– Le formaldéhyde (HCHO) :

C’est un composé chimique présent à l’état naturel, mais également de plus en plus présent à l’état artificiel car nécessaire à différentes industries.

C’est aussi et surtout un composé néfaste pour la santé dont le pouvoir cancérigène a été mis en évidence par de nombreuses études, sans pour autant le certifier à 100%. De ce fait, cette substance est classé en « certainement cancérigène » par le CIRC. Au dela de son potentiel cancérigène, en trop grande quantité, le formaldéhyde est très irritant pour la peau, le nez, la gorge et les yeux.

Quelles sont les sources de pollution au HCHO1 ?

  • Sources de combustion : incinérateur, cuisson d’aliments, chauffage, tabagisme, …
  • Transport routier : combustion incomplète des carburants
  • Fabrication : ameublement, tapis, isolants, …
  • Produits d’entretien : antifongiques, antibactériens, antivirus, …

– Les composés organiques volatils (COVT) :

Se trouvant sous forme gazeuse dans l’air ambiant, ces composés nocifs ont la particularité de pouvoir se propager très loin de leur lieu d’émission. En Europe, le taux des COVT augmentent chaque année à cause de certaines industries.

Ce qui a pour effet d’augmenter la concentration en ozone de l’atmosphère et indirectement, d’induire des effets sur la santé. En particulier pour les personnes asthmatiques.

Plus directement, les COVT, qui regroupent beaucoup de composés chimiques différents, sont aussi directement liés à certains cancers 2. Par exemple l’exposition au benzène, responsable direct de leucémie.

D’autres COVT ont été étudié et des liens ont été mis en évidence entre l’exposition à ces composés et certains types de cancer.

– Les particules en suspension (PM2,5 / PM10) :

Ces particules constituent les poussières à l’intérieur d’une habitation, elles sont issus des imbrûlés et des différentes activités thermiques humaines. Par exemple, votre chauffage au bois, est responsable de la présence de ces particules dans l’air.

Naturellement, les industries et le transport routier sont des activités humaines qui créent beaucoup de PM2.5/PM10.

Pour la santé3, ces particules sont directement impliquées dans l’aggravation des problèmes inflammatoires, pulmonaires et cardiaques.

– Température, hygrométrie :

Il est fréquent que ces appareils soit en mesure de déterminer d’autres constantes d’une habitation comme la température ambiante ou le taux d’humidité dans l’air.

– Calcul de l’AQI :

Une fois toutes les données de votre maison, appartement ou lieu de travail relevées par l’appareil, ce dernier fait une synthèse et vous restitue une score appelé AQI pour « air quality index ».

L’échelle AQI est à ce jour encore propre à chaque pays, et les constituants de l’air analysés ne sont pas tous les mêmes.

Types d’analyseurs d’air :

Il existe deux principaux types d’instruments sur le marché :

  • Les analyseurs tout-en-un :

L’appareil est posé à l’endroit de votre choix puis les données sont affichées sur un écran intégré à l’instrument.

  • Les analyseurs connectés :

L’instrument est posé où vous souhaitez dans votre logement puis, grâce à une application installée sur votre smartphone, vous pouvez consulter les différentes mesures.

–> Voir les analyseurs d’air recommandés ici

Documentation :

  1. formaldéhyde et activités humaines
  2. COVT et liens avec le cancer
  3. Pollution par les particules

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *